TheContillery, l’IA au service de l’engagement social (via lesechos.fr)

TheContillery propose une plate-forme, fondée sur l’Intelligence Artificielle qui analyse les raisons du succès d’une image ou d’une vidéo sur les réseaux sociaux. La start-up a récemment obtenu un prêt d’honneur d’un montant de 40.000 euros.

La start-up TheContillery a récemment obtenu 40.000 euros de prêts d’honneur du Fonds IMT Numérique, piloté et cofondé par bpifrance et la Fondation Mines-Télécom. Fondé en 2017 par Arnaud Caplier, TheContillery fournit une plate-forme d’intelligence artificielle utilisant les technologies de reconnaissance d’images (« deep learning ») afin d’analyser et d’identifier les attributs favorisant l’engagement généré par les contenus visuels. « Grâce à certaines données de l’image, nous analysons ce qui fait qu’une image fonctionne sur les grandes plates-formes mobiles et sociales et qui permet de l’engagement social », explique Arnaud Caplier. Serial entrepreneur et spécialiste de la data, Arnaud Caplier a quitté son poste de directeur général chargé des activités digitales au sein d’Omnicom Media Group (OMG) pour lancer cette entreprise.

 Une dizaine de clients

« La commercialisation a commencé fin décembre 2018. Nous avons aujourd’hui un peu moins de dix clients », affirme-t-il. Des clients dans des secteurs aussi variés que la beauté ou  l’automobile mais avec comme trait d’union l’importance de l’image dans leur stratégie marketing et leur notoriété. La phase de développement commercial en est à son commencement. L’accès à la plate-forme se réalise sous forme d’abonnement mensuel qui peut être complété par des options supplémentaires payantes.

 80 % des dépenses pour la technologie

Diplômé de l’Essec, cet entrepreneur de cinquante-deux ans est incubé au sein de ParisTech Entrepreneurs depuis septembre 2018 pour dix-huit mois et accompagné par ESSEC Ventures. Les 40.000 euros obtenus vont permettre à TheContillery, composé d’une équipe de 9 personnes dont la grande majorité est ingénieure, de continuer à investir dans sa technologie.  « 80 % de l’ensemble de nos dépenses sont des investissements sur la technologie. Notre priorité est de trouver des financements pour continuer à investir. Cette dotation nous permet également de renforcer nos fonds propres, ce qui a un vrai effet de levier pour nos futurs emprunts. »

Mais au-delà du gain financier, « obtenir ce prêt d’honneur représente un gage de crédibilité qui est au moins aussi important que la dotation financière », affirme le fondateur. Une première levée de fonds de 700.000 euros a été réalisée en septembre 2018 et Arnaud Caplier en envisage une nouvelle d’ici la fin de l’année, ainsi que le recrutement de 15 à 20 personnes. « Après nous être concentrés sur l’image, nous aimerions accélérer sur la vidéo », revendique le fondateur.

Source: lesechos.fr