Cdiscount déploie les robots Skypod d’Exotec dans son entrepôt de Réau (77) (via usine-digitale.fr)

Initié en 2016, le partenariat entre Cdiscount et la start-up Exotec prend une nouvelle ampleur avec le déploiement d’une cinquantaine de Skypod dans l’entrepôt de Réau, en Seine-et-Marne. L’Usine Digitale a pu visiter l’une des neuf cellules de stockage de cet entrepôt du futur.

Cdiscount veut aller vite. Alors que beaucoup de regards sont tournés vers le futur entrepôt ultra-robotisé de 36 000 m², fruit du partenariat tissé par Monoprix et Ocado – et opérationnel début 2020 – le numéro deux de l’e-commerce en France annonce le déploiement de 44 robots Skypod à Réau (77). Dans cet entrepôt, ouvert en septembre 2017 par ID Logistics et couvrant 60 000 m², la start-up Exotec a développé le plus gros de sa flotte, composée aujourd’hui de 273 robots. Objectif : augmenter les capacités de stockage, améliorer les performances liées à la préparation des colis et les conditions de travail des opérateurs, qui parcourent 12 à 15 kilomètres chaque jour.

 

« Chaque robot multiplie par 5 la productivité, le nombre de références stockées et limite de manière infinie les déplacements de opérateurs« , se réjouit Pierre-Yves Escarpit, DGA en charge des achats, de la supply chain et des systèmes d’information chez Cdiscount. Enjeu pour le pure-player historique : répondre à l’augmentation du volume de commandes – en progression de 20% sur son activité marketplace – et soutenir cette croissance en garantissant à ses clients un délai de livraison le plus court possible.

 

DES ROBOTS SE DÉPLAÇANT EN TROIS DIMENSIONS

C’est en mai 2016 que la jeune pousse Exotec convainc Cdiscount d’utiliser ses robots. Fondée en 2015 par Romain Moulin et Renaud Heit, tous deux passés par la robotique médicale, la société lilloise rencontre à l’époque de nombreux retailers. Seul Cdiscount croit en ses petits robots. « Nous cherchions une solution capable de stocker 4 à 5 fois plus de produits dans nos entrepôts, donc de passer de 70 000 à 400 000 références« , se rappelle Pierre-Yves Escarpit. Principe des Skypod : des robots qui se déplacent en trois dimensions, conçus pour porter des petites charges et à forte rotation. Pas de capteurs, mais un software à un serveur central qui guide leurs déplacements en temps réel. « Cela leur permet de se déplacer de manière beaucoup plus rapide« , avance Romain Moulin, cofondateur. 

https://twitter.com/exotec/status/1143828819914252288