par | Mar 8, 2024 | IA

L’intelligence Artificielle va-t-elle remplacer les artistes ?

Analyse de l’impact de l’IA sur la création artistique

En tant que rédacteurs, nous vivons une ère technologique qui bouleverse la manière dont nous créons. Une question primordiale se pose de plus en plus désormais : l’intelligence artificielle aura-t-elle un impact réel dans le processus de création artistique et pourrait-elle le sublimer, voire le supplanter ?

Il est indéniable que l’IA a révolutionné bien des domaines, y compris l’art. Elle a réussi à créer des œuvres d’art en autonomie, avec des techniques inédites. Elle analyse des milliers de tableaux pour s’inspirer, créant des œuvres d’art virtuelles qui défient les lois de la réalité.

Portrait de ces artistes qui utilisent l’IA

Mais, loin de rendre les artistes obsolètes, ces nouveaux outils technologiques créent des possibilités nouvelles et fascinantes. Certains artistes réputés, tels que Refik Anadol ou encore Mario Klingemann, utilisent l’IA comme un pinceau digital pour peindre leurs visions oniriques. Ils sont la preuve vivante que, loin de tuer l’art, l’intelligence artificielle offre plutôt de nouvelles toiles à explorer.

Ces artistes ont su tirer parti de l’IA pour créer des œuvres singulières, qui permettent de repenser l’art sous un angle inédit. En se confrontant à des technologies novatrices, ils repoussent les limites de leur propre création artistique.

Vers une nouvelle forme d’art inclusive et collaborative avec l’IA ?

C’est ici que nous arrivons à une nouvelle perspective : l’art, grâce à l’IA, pourrait devenir plus inclusif et collaboratif. Au lieu de voir l’intelligence artificielle comme une menace pour leur originalité, les artistes peuvent la percevoir comme une opportunité pour élargir leur spectre créatif et leur public.

Des projets collaboratifs, auxquels madame et monsieur tout-le-monde peuvent participer, fleurissent ça et là en utilisant notamment le deep learning et la réalité augmentée. De véritables œuvres collectives émergent de ces collaborations technico-artistiques, preuve que la technologie peut être le support d’un nouveau lien social.

Mais l’IA ne va pas remplacer l’humain dans l’art. Elle ne détient pas l’émotion, l’interprétation et la puissance subjective de l’homme qui resteront toujours, à notre avis, des composantes fondamentales du processus créatif. Selon une étude récente de McKinsey & Company, seulement 5% des occupations pourraient être automatisées en totalité. L’art n’est donc pas encore à la veille d’une apocalypse robotique.

Pour terminer, rappelons que l’intelligence artificielle a su trouver une place de choix dans le monde de l’art, à côté des artistes, sans les éclipser. Elle a ouvert des portes et créé de nouvelles possibilités pour la création artistique, qui, loin de menacer l’artiste, deviennent de véritables outils d’expression.