L’intelligence artificielle n’aura-t-elle pas notre peau ?

par | Mar 19, 2024 | IA

La montée vertigineuse de l’IA : progressions et applications actuelles
L’intelligence artificielle (IA) fait un tabac ces dernières années. Elle ne cesse de progresser à un rythme fulgurant, en bousculant tous les secteurs d’activité. De l’automation industrielle à la surveillance de la santé, en passant par la prédiction météo, l’IA s’impose partout. Nous voyons de plus en plus de réalisations remarquables grâce à l’apprentissage profond et l’apprentissage par renforcement. En apparence, elle est une véritable bénédiction technologique.

Cela dit, comme pour toutes avancées, l’IA porte en elle aussi bien des promesses que des menaces.

Les scénarios catastrophes : une IA incontrôlable ?
Il y a de nombreuses craintes que l’IA puisse devenir incontrôlable, en devenant trop puissante pour être contrôlée par des humains. Des scénarios apocalyptiques abondent, où l’IA pourrait usurper l’humanité, provoquant d’énormes violations de la vie privée et la perte de contrôle sur notre destin en tant qu’espèce intelligente. Certains experts, dont le célèbre physicien Stephen Hawking, avaient déjà sonné l’alarme.

Nous devons donc agir avec prudence. Il est toutefois rassurant que ces prédictions ne sont pas inévitables. Nous avons encore le contrôle et nous pouvons, et devons, établir des réglementations en garantissant un fonctionnement éthique et sûr de l’IA.

Des mesures protectrices : quelle éthique pour une cohabitation saine avec l’IA ?
La première étape pour garantir une cohabitation saine avec l’IA est de définir une éthique de l’IA solide, qui pose des limites claires pour l’utilisation de l’IA. Nous avons besoin d’un consensus global autour de ce qui est acceptable et de ce qui ne l’est pas dans l’usage de cette technologie.

Les organismes de réglementation à travers le monde, comme le Comité Européen de la Protection des Données, commencent déjà à établir des lignes directrices en ce sens. Les affirmations selon lesquelles les machines intelligentes doivent être conçues de manière à respecter les valeurs humaines, à être loyales, transparentes, vérifiables et responsables, sont de plus en plus entendues.

Il est impératif que les intervenants du domaine poursuivent leurs efforts pour développer ces réglementations, en associant leurs compétences et ressources pour renforcer les mesures protectrices nécessaires. C’est uniquement par une action collective cohérente et déterminée que nous pourrons canaliser les bénéfices de l’IA, tout en minimisant les risques associés.

Pour terminer, rappelons que l’intelligence artificielle n’est pas une entité indépendante. Elle n’est que le reflet de ceux qui la créent et l’emploient. Par conséquent, ce sont à ces parties d’assumer la responsabilité de son usage approprié et éthique. Il est temps de travailler sur une IA qui serre nos objectifs communs sans compromettre l’humanité.