La start-up française Adok lance son projecteur tactile pour dynamiser les réunions (via clubic.com)

appareil Adok

Et si on arrêtait de perdre du temps en réunion ? C’est le pari d’Adok, une start-up française qui propose un projecteur transportable intégrant un ordinateur, capable de transformer n’importe quelle surface en écran tactile. Le produit entre à présent dans sa phase d’industrialisation.

D’après une étude menée par Adok, en partenariat avec Yougov, les réunions sont susceptibles de constituer un handicap en entreprise. 38 % des interrogés les jugent non nécessaires, les autres estimant y perdre du temps, et même précisément, 64 minutes par semaine. De plus, près d’un tiers des sondés déclarent en organiser en dehors des locaux de leur société.

Transformer n’importe quelle table en tablette tactile


Pour répondre à cette problématique, la start-up française Adok a imaginé un dispositif en mesure de rendre les réunions moins ennuyeuses et plus efficaces. Il s’agit d’un ordinateur à projecteur intégré, qui se présente sous la forme d’un boîtier noir, aisément transportable. Baptisé Adok Aura, l’objet est capable de projeter un écran tactile sur n’importe quelle surface plane, qu’il s’agisse d’une table ou d’un mur. Les participants de la réunion peuvent alors interagir sur les contenus projetés, pour une collaboration en temps réel.

Adok Aura intègre un grand nombre d’applications populaires, de Gmail à Dropbox, en passant par Trello, ainsi que des outils pour optimiser l’efficacité de la réunion, à l’instar d’un minuteur par exemple. Mais le projecteur est également intelligent : pilotable au doigt ou à la voix, il peut produire automatiquement des comptes-rendus, grâce à une intelligence artificielle.

Début de l’industrialisation


L’entreprise, fondée en 2016 par Paul Péretié, Jimmy Roux et Renan Bourgois, a commencé son aventure par une phase de développement, qui s’est étalée sur trois ans. Après des tests concluants, elle a décidé de lancer l’industrialisation d’Adok Aura, avec l’ambition de faire évoluer les pratiques professionnelles en Europe (dans un premier temps).

Aujourd’hui, le projecteur a déjà séduit une centaine de clients du Vieux Continent. L’entreprise a également su convaincre des investisseurs, avec une levée de fonds d’un million d’euros l’an dernier, ainsi que des acteurs de l’accompagnement de start-up, tels que WILCO ou l’incubateur ParisTech Entrepreneurs.

Source : clubic.com